Sacha Guimond avec les Canucks

Dominic
Dominic Chamberland
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sacha Guimond poursuit sa progression fulgurante dans le monde du hockey.

Sacha Guimond a connu une saison de rêve dans la ligue East Coast, raflant le trophée du meilleur défenseur en plus de trouver refuge sur l’équipe d’étoiles des recrues et la première équipe d’étoiles tous joueurs confondus.

Quatre ans à peine après la fin de son stage midget AA avec les Citadelles de Rouyn-Noranda, et après une seule saison professionnelle dans la ligue East Coast (mais toute une!), voilà que le défenseur de Ville-Marie est invité à un camp de la Ligue nationale, celui des Canucks de Vancouver, lui qui vient de signer un contrat d’une saison avec leur nouveau club-école dans la Ligue américaine, les Comets de Utica.

En plus de côtoyer les Sedin, Burrows, Kesler, Luongo et cie, Guimond va donc se rapporter, en septembre prochain, à l’intransigeant John Tortorella, le nouvel entraîneur-chef des Canucks. «J’ai hâte de vivre ça et j’ai l’impression qu’avec lui (Tortorella), on va avoir un camp assez intense…», a-t-il lâché, le sourire dans la voix.

À 22 ans, l’ancien joueur des Conquérants de La Sarre, des Citadelles, des Knights de London et du Drakkar de Baie-Comeau sent qu’il s’approche de son rêve d’évoluer dans la LNH. «Je pars de loin et il me reste juste une étape à franchir pour y arriver, a mentionné Guimond, qui a paraphé une entente à un volet (Ligue américaine).

«Je suis super content de me joindre aux Canucks et d’aller à leur camp, a-t-il ajouté. La seule chose qui me déçoit, c’est que mon agent croyait que je pourrais obtenir quelque part un contrat à deux volets (Ligue nationale/Ligue américaine).»

Plusieurs équipes intéressées

Sacha Guimond a indiqué que quatre autres organisations étaient intéressées à lui, soit Phoenix, Winnipeg, Los Angeles et les Islanders de New York. Le gars avait donc l’embarras du choix.

«Ce qui a penché dans la balance, c’est que Vancouver, en plus de m’inviter au camp de la LNH, me garantissait un salaire de la Ligue américaine (même s’il devait descendre dans la ligue East Coast). Je vais aussi participer à un tournoi des prospects avec les recrues des Canucks, du 4 au 9 septembre à Penticton, en Colombie-Britannique», a-t-il signalé.

Guimond a d’ailleurs passé la dernière semaine à Vancouver pour prendre part au camp de développement des Canucks. «J’étais stressé un peu au début car je n’avais pas patiné depuis un mois et demi, mais ça s’est super bien déroulé pour moi. Je me sentais de calibre, même si j’étais rouillé», a-t-il affirmé.

Une année de rêve

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Sacha Guimond, un défenseur à caractère offensif, n’aura pas raté sa rentrée chez les pros, la saison dernière, récoltant 55 points en 68 matchs dans la ligue East Coast (calendrier régulier et séries combinés), avec San Francisco et Gwinnett.

Ses performances lui ont valu le trophée du meilleur défenseur du circuit, une place sur l’équipe d’étoiles des recrues et aussi une place sur la première équipe d’étoiles de la ligue tous joueurs confondus. Le Témiscamien a également eu droit à deux rappels dans la Ligue américaine, le premier par Worcester (le club-école des Sharks de San Jose), le second par Norfolk (le club-école des Ducks d’Anaheim).

Les choses ont bien commencé pour lui à San Francisco et de toute évidence, il a pris confiance et a su saisir sa chance pour s’imposer rapidement dans la East Coast. «J’ai été récompensé pour mes efforts et pour ne pas avoir abandonné en cours de route après avoir été coupé dans le midget espoir et le midget AAA», a raconté Guimond, qui a inscrit 41 points en 65 rencontres à sa seule saison dans la LHJMQ, en 2011-2012, avec Baie-Comeau.

Organisations: Canucks, Ligue américaine, East Coast Ligue nationale Conquérants de La Sarre Knights de London et du Drakkar de Baie-Comeau LNH Sharks de San Jose

Lieux géographiques: Canucks de Vancouver, Ville-Marie, San Francisco Phoenix Winnipeg Los Angeles New York Camp de la LNH Penticton Colombie-Britannique Camp de développement des Canucks LHJMQ Baie-Comeau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Big Rick
    12 juillet 2013 - 12:24

    Il n'a jamais été coupé du Midget Espoir, il ne s'est pas présenté au camp malgré l'inviation. Mais quel parcours. Félicitations!