«Je suis content de ce que j’ai vécu et accompli»

Marc-André
Marc-André Landry
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La carrière de Miguel Robédé prend fin à l’âge de 30 ans

Alors qu’on le croyait en voie d’effectuer un retour dans la Ligue canadienne de football, le Valdorien Miguel Robédé a causé une certaine surprise, le 1er mai, en annonçant sa retraite à l’âge de 30 ans.

Miguel Robédé avait été le tout premier choix du repêchage 2005 de la Ligue canadienne de football.

Robédé avait évoqué en mars, la signature d’un contrat avec les Roughriders de la Saskatchewan. Mais une blessure subie lors de son entraînement l’a contraint à changer ses plans radicalement.

«Je me suis blessé à un genou et une cheville. C’était pas mal enflé. À mon réveil ce matin (mercredi), j’ai pris la décision de passer à autre chose. Mon genou était en train de me dire qu’il en était à ses derniers milles. À un mois du camp d’entraînement, je n’aurais pas eu le temps d’arriver prêt pour faire l’équipe.»

Le Valdorien ne cache pas avoir ressenti un certain pincement en prenant sa décision. «C’est sûr que c’est spécial de tourner la page sur ce que j’ai fait pour la moitié de ma vie. Je remplace le football par une autre carrière et j’espère que ça va bien aller», confie celui qui se tourne vers l’immobilier.

Un beau palmarès

En bout de ligne, Robédé aura vécu plusieurs beaux moments dans sa carrière de footballeur, dont deux Coupe Vanier avec le Rouge et Or de l’Université Laval, un Rose Bowl avec les Hurricanes de Miami et une Coupe Grey, en 2008, avec Calgary.

Blessés plus souvent qu’à son tour lors de sa carrière dans la Ligue canadienne, Robédé avait été retranché par les Argonauts de Toronto lors du camp d’entraînement de 2011, pour s’aligner ensuite avec les Maraudeurs de Shawinigan de la Ligue senior du Québec.

Le tout premier choix du repêchage de 2005, qui a longtemps rêvé de faire carrière aux États-Unis, dit n’avoir aujourd’hui aucun regret quant à son parcours dans le football. «Je suis content de ce que j’ai vécu et accompli. Je ne ressens pas de déception par rapport à ma carrière. J’ai fait ce que j’avais à faire», conclut-il.

Organisations: Université Laval, Ligue canadienne, Ligue senior du Québec

Lieux géographiques: États-Unis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires