Les Voyageurs de l'A-T pourraient surprendre

Valérie
Valérie Maltais
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Soyons francs, les jeunes formations témiscabitibiennes en volleyball ne sont pas les favorites pour remporter les Jeux du Québec. Toutefois, les Voyageurs pourraient bien causer des surprises à Shawinigan, du 26 juillet au 3 août.

Les Voyageurs de l'Abitibi-Témiscamingue en volleyball masculin ont remporté le Championnat provincial civil de la catégorie 16 ans et moins à Vaudreuil, à la fin avril. (Photo: gracieuseté)

Cinq joueurs victorieux du Championnat provincial chez les 16 ans et moins, se joindront à sept Voyageurs de la formation des 18 ans et moins pour former une délégation masculine de l'Abitibi-Témiscamingue avec beaucoup de profondeur.

«Les joueurs sont agressifs et déterminés. Un top 8 serait réaliste, parce qu'on a une équipe plus jeune. Mais elle est aussi grande et physique, alors nous sommes capables d'aller chercher un top 4», a affirmé avec confiance Nicolas Bergeron, entraîneur de la formation.

Grands et rapides

Le titre de champion provincial remporté par les plus jeunes hausse les attentes des Voyageurs aux yeux de leurs adversaires, bien qu'ils jouent maintenant dans une catégorie supérieure.

«Ça donne une meilleure idée jusqu'où on est capable d'aller», a soutenu Bergeron. Selon lui, la rapidité en défensive et la présence au bloc seront importantes pour la formation qui compte sur une belle maturité au filet.

Tous les joueurs mettront la main à la pâte. «On a un noyau fort, mais tout le monde peut s'y greffer et apporter quelque chose sur le terrain», a ajouté l'entraîneur.

Cette profondeur pourrait s'avérer avantageuse pour eux puisqu'une règle de trois sets par équipier joués pendant les qualifications s'inscrit dans cette compétition.

Repartir à neuf

Pour leur part, les filles compteront sur une équipe complètement renouvelée à Shawinigan. Le départ de plusieurs joueuses, plus en âge de participer aux Jeux, a laissé la place à une relève avec un potentiel défensif intéressant.

«Si tout le monde y met du sien, ça va renforcir notre équipe.» Alain Dubois

«Si tout le monde y met du sien, ça va renforcir notre équipe, a mentionné Alain Dubois, concernant la philosophie de son équipe. Il peut y avoir des surprises, mais on va tenter d'atteindre le milieu du peloton, avec un top 8.»

La grandeur demeure une inquiétude, alors que la région pourrait être représentée par l'une des plus petites équipes au tournoi. Une défensive rapide et une bonne exécution de jeu pourraient cependant permettre aux joueuses de faire bonne figure.

À sa 2e participation aux Jeux, Émilie Bisson apportera de la force à l'attaque et de l'expérience, avec une première place remportée au tournoi Québec Espoir l'an dernier. La plupart d'entre elles ont connu l'ambiance de ce championnat en y ayant participé, mais au sein de l'équipe de développement régionale.

Juillet dans les gymnases

Chaque formation prendra part à un camp d'entraînement de trois semaines à concurrence de 40 à 50 heures de volleyball en gymnase, selon les normes définies par la Fédération de volleyball du Québec.

Les athlètes s'entraîneront par bloc de cinq à six heures pendant trois jours en voyageant chaque semaine entre Lorrainville et Rouyn-Noranda.

Commençant leur camp le 3 juillet, les filles auront droit à une semaine de repos avant la compétition. De leur côté, les garçons se mettront à la tâche une semaine plus tard, soit le 9 juillet.

Organisations: Le titre

Lieux géographiques: Abitibi-Témiscamingue, Shawinigan, Québec Espoir Rouyn-Noranda

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires