Posséder leur terrain de golf, un rêve devenu réalité

Marc-André
Marc-André Landry
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Junior Paquin: «On veut que Le Sorcier soit une référence et une gâterie»

Nombreux sont ceux qui rêvent de posséder leur propre terrain de golf, mais bien peu d’entre eux auront la chance de réaliser un tel rêve.

Junior Paquin, David Bradley et leurs associés visent le plateau des 30 000 parties de golf jouées au club Le Sorcier de Gatineau cette année. «Il y en a eu 26 000 l’an dernier et, avec les changements qu’on a faits, 30 000 est un objectif atteignable, a affirmé M. Paquin. On a d’ailleurs régulièrement de 150 à 200 golfeurs par jour.»

C’est pourtant le cas de Junior Paquin et de David Bradley, deux jeunes hommes d’affaires de Rouyn-Noranda qui ont acheté le club de golf Le Sorcier de Gatineau l’automne dernier, en compagnie de deux autres associés, Valérie Bradley, la sœur de David (établie à Montréal), et Denis Caron, de l’Outaouais.

«Oui, c’est un rêve qui se réalise. Nous avons fait l’offre d’achat à la fin août 2011 et les documents ont été signés le 31 octobre. Hasard plutôt amusant, on est devenus propriétaires du Sorcier le jour de l’Halloween!, relate Junior Paquin en souriant.

«En plus d’être un rêve, c’est un défi inspirant dans une industrie qu’on ne connaissait pas, ajoute M. Paquin. Ce terrain (un parcours de 18 trous à normale 71 d’environ 6450 verges) possède un immense potentiel et représente une belle opportunité d’affaires. Il est d’ailleurs classé comme le sixième plus beau terrain public au Québec.»

Investissements importants

Le rêve représente aussi beaucoup de travail. Aussitôt devenus propriétaires, Junior Paquin et ses associés ont procédé à d’importants investissements pour améliorer Le Sorcier. Sans vouloir dévoiler de chiffres, ils ont fait asphalter le stationnement et le sentier des voiturettes (long de 8 km), ils ont fait construire un hangar pour abriter les 100 voiturettes électriques, en plus d’effectuer des rénovations majeures dans le chalet.

«Nous avons changé les murs, les planchers, la cuisine et les vestiaires du club house, qui est maintenant équipé pour recevoir des réceptions de mariages, signale M. Paquin. On a aussi embauché un chef-cuisinier et un sous-chef. Le menu a changé et nous voulons exploiter l’endroit au maximum.»

Côté golf, les nouveaux propriétaires ont engagé le Rouynorandien d’origine Guy Beaulieu comme professionnel et directeur général (qui était au club Le Château), en plus de demander aux responsables de l’entretien du terrain de ne rien ménager sur les herbicides afin que le parcours soit dans la meilleure condition possible. «Fin avril, le terrain était déjà tout vert, a signifié Junior Paquin. Quant à Guy Beaulieu, il est reconnu dans le milieu et il a son Sport-études à lui. Et à la fin de l’été, nous aurons un champ de pratique.»

Fini, le “marshall”

M. Paquin et ses partenaires misent sur l’accueil, le service, un terrain impeccable et une ambiance agréable pour relancer Le Sorcier, qui a ouvert en 2004.

«Par exemple, nous avons changé le terme “marshall” pour celui d’ambassadeur. Des gars qui font la police sur le terrain et qui poussent les gens dans le derrière, on ne veut plus ça. Les ambassadeurs sont maintenant là comme aides aux joueurs», a précisé Junior Paquin.

«Nous sommes issus d’entreprises familiales, on aime être proches du monde et nous désirons amener ça au Sorcier, pour que ce soit un endroit chaleureux et le fun à fréquenter, a-t-il poursuivi. On veut que Le Sorcier, un peu comme le Golf Tremblant, soit une référence et une gâterie de le jouer.»

Organisations: Le Château

Lieux géographiques: Rouyn-Noranda, Montréal, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires