Un nouveau parc à résidus de 102 M $ pour la fonderie Horne

Patrick
Patrick Rodrigue
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pas moins de 45 M $ seront investis par Xstrata Cuivre jusqu’en 2018 pour doter la fonderie Horne d’un nouveau parc à résidus, au sud de Rouyn-Noranda, destiné à remplacer l’actuel parc Quémont 2, dont la vie utile approche de son terme.

La fonderie Horne a besoin de 560 000 tonnes de roches pour construire les digues, soit l’équivalent de 31 875 camions.

Après avoir évalué une vingtaine de sites potentiels autour de Rouyn-Noranda, la fonderie Horne a opté pour le site Noranda 5, un parc inactif qu’elle possède au sud du quartier Évain, entre la route 117 et la route 391.

«De la sorte, nous allons minimiser notre empreinte écologique, a indiqué le directeur général de Xstrata Cuivre fonderie Horne, Claude Bélanger. Quant au parc Quémont 2, il sera réhabilité progressivement à compter de 2019, année où l’on commencera à utiliser Noranda 5 comme bassin de polissage, soit la dernière opération de décantation de l’eau nécessaire pour s’assurer de sa conformité aux normes environnementales.»

560 000 tonnes de roches

La première phase des travaux, sur le point de se terminer, a nécessité un investissement de 13 M $. Elle consiste à préparer le site pour le futur parc à résidus et à installer 11 km de conduites qui partiront de l’usine jusqu’au bassin de polissage, en passant sur des terrains qui appartiennent à Xstrata Cuivre. On peut d’ailleurs encore voir des équipes s’affairer en ce sens de chaque côté de la route 117, entre le centre-ville de Rouyn-Noranda et le quartier Évain.

«Nous avons besoin de 560 000 tonnes de roches pour ériger les trois digues nécessaires, a expliqué M. Bélanger. Pour des raisons de coûts et aussi pour réduire encore là notre impact sur la communauté, nous avons décidé d’exploiter temporairement une carrière sur notre site. De la sorte, nous allons éviter de faire circuler l’équivalent de 31 875 camions sur les routes de Rouyn-Noranda.»

Mis à part un événement survenu au cours de l’été, aucun incident déplorable n’a été signalé en lien avec l’exploitation de la carrière, située à 1,3 km de la plus proche habitation dans le secteur.

Rappelons qu’à la fin juillet, une personne qui se promenait dans un chemin forestier et qui ignorait que des sautages avaient lieu dans le secteur s’était retrouvée au milieu d’une pluie de pierres après un dynamitage effectué aux alentours de 20h30. Xstrata Cuivre a par la suite installé une signalisation plus visible pour interdire la circulation sur ce chemin et restreint les sautages entre 9h et 16h pour limiter les inconforts liés aux vibrations sonores.

102 M $ jusqu’en 2037

La deuxième étape, qui s’étendra de 2013 à 2018, consistera à ériger les nouvelles digues, au coût de 32 M $. Par la suite, à compter de 2019, la fonderie Horne investira 57 M $ en frais d’entretien du nouveau bassin de polissage et de construction de digues supplémentaires. Xstrata Cuivre prévoit utiliser le site Noranda 5 jusqu’en 2037. Au total, le projet et l’utilisation régulière du parc à résidus coûtera 102 M $.

Lieux géographiques: Rouyn-Noranda, Quartier Évain, Roches La

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires