Moins de gens au Défi Climat

Patrick
Patrick Rodrigue
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les participants sont cependant beaucoup plus actifs

L’Abitibi-Témiscamingue a-t-elle raté la cible du 3e Défi Climat? On serait porté à le croire, alors que les engagements envers la réduction des émissions de gaz à effet de serre ne totalisent que 1420 tonnes cette année, tandis qu’ils avaient atteint 2702 tonnes l’an dernier. Par contre, en termes de proportions, les engagements totalisent deux fois plus de tonnes par personne qu’en 2011.

Parmi les gestes que les participants étaient invités à poser, on retrouve le recyclage et le compostage d’un maximum de matières pour viser l’objectif de zéro déchet.

«Ce sont les données en date du 21 juin, mais celles-ci ne sont que préliminaires, a indiqué en entrevue Clémentine Cornille, chargée de projet au Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT), au lendemain du dévoilement public des résultats. Il reste encore une centaine de formulaires à comptabiliser, mais il est certain qu’on n’atteindra pas nos objectifs.»

Quatre fois moins de monde

Du 1er mai au 8 juin, les citoyens de la région avaient été invités à s’engager auprès du CREAT à poser des gestes concrets pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’an dernier, 115 entreprises et institutions avaient réussi à convaincre 2554 personnes à s’engager de la sorte. Leurs gestes équivalaient à 2702 tonnes de CO2 de moins.

Cette année, 60 entreprises et institutions ont répondu à l’appel, pour un total de 645 personnes et une réduction de 1420 nouvelles tonnes de gaz à effet de serre.

«Nous avons comptabilisé 5090 tonnes cette année, mais on tient aussi compte des gestes que les gens posaient déjà avant de s’inscrire, chose que nous ne faisions pas les deux premières années. Si on veut comparer avec l’an dernier, il faut vraiment considérer uniquement les 1420 nouvelles tonnes», a expliqué Mme Cornille.

Deux fois plus de CO2

Malgré ces résultats plutôt décevants au premier coup d’œil, Clémentine Cornille ne se décourage pas. «D’abord, ce sont tout de même 1420 tonnes supplémentaires de CO2 qui n’iront pas polluer l’atmosphère, a-t-elle fait valoir. De plus, on soupçonne que plusieurs personnes qui participent depuis les débuts du Défi Climat n’ont tout simplement pas senti le besoin de le faire savoir une troisième année d’affilée.»

D’ailleurs, en termes de proportions, l’Abitibi-Témiscamingue s’en tire très bien. Les résultats de cette année correspondent en effet à une réduction moyenne de 2,2 tonnes de gaz à effet de serre par personne, alors que la moyenne pour l’an dernier ne totalise que 0,95 tonne par personne.

Organisations: CREAT, Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires