Plan Nord: l'UMQ et des maires du Nord rectifient des faits

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le président de l’Union des municipalités du Québec, Éric Forest, et huit maires du Nord ont fait parvenir aux médias une lettre ouverte dont nous publions le contenu ci-bas. Ils tiennent à rectifier certains faits concernant le Plan Nord, à la suite d'une sortie du député d'Ungava, Luc Ferland.

Gérald Lemoyne (Photo: archives/Myriam Grenier)

Montréal, le 26 avril 2012

À qui de droit,

Irrités par les propos de monsieur Luc Ferland, député d’Ungava et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement nordique, le président de l’Union des municipalités du Québec, monsieur Éric Forest, et huit maires du Nord tiennent à rectifier les faits.

Le 25 avril dernier, dans un communiqué de l’opposition officielle, il nous était reproché de prétendre que la création de la Société du Plan Nord allait régler tous les problèmes des régions du Nord. On nous suggérait même une tournée des circonscriptions nordiques représentées par les députés de l’opposition officielle afin de nous «faire rencontrer la population, celle qui refuse de s'en faire passer une petite vite, celle qui a de légitimes questions et qui attend des réponses».

Pas la solution à tous les problèmes

D’emblée, nous tenons à rassurer les députés de l’opposition. L’Union des municipalités du Québec n’a jamais prétendu que la Société du Plan Nord allait régler tous les problèmes.

D’ailleurs, nous ne pensons pas que ce soit son mandat, et nous nous permettrons de prodiguer au député le même conseil qu’il nous donne, soit de lire attentivement le projet de loi 27. La société du Plan Nord ne viendra pas se substituer aux différents paliers de gouvernement, qui continueront d’assumer leurs responsabilités. La société du Plan Nord n’ajoutera pas de nouvelles places en garderie, évidemment, mais elle assurera la coordination entre les ministères concernés et les gestionnaires municipaux afin de répondre à des circonstances exceptionnelles, car elles le sont. Elle accompagnera ces communautés afin de rétablir l’équilibre entre les grandes entreprises et les communautés locales.

Un message clair

Le message que nous avons lancé est simple et clair. Les municipalités du Nord ont des besoins considérables du fait qu’elles subissent une pression énorme causée par une croissance accélérée. Pour l’une d’elles, la population a même doublé au cours des derniers mois. Il est facile de prétendre que l’on fera mieux, mais la vraie question est comment? En l’absence d’une réponse claire, nous demandons aux parlementaires de procéder dans les meilleurs délais à l’adoption de deux projets de loi importants pour le milieu municipal : le projet de loi 27, qui crée la société du Plan Nord et le projet de loi 14, qui révise la Loi sur les mines. Bien qu’ils soient perfectibles, nous estimons néanmoins qu’ils nous donnent des moyens pour mieux assurer un développement durable et respectueux de nos populations.

Nous nous permettons aussi de décliner la proposition de l’opposition officielle de nous organiser une tournée du Nord, puisque le président de l’UMQ a récemment eu l’occasion de visiter ces communautés à la suite de son élection à la tête de l’organisation. Par ailleurs, l’Union des municipalités du Québec regroupe l’ensemble des maires et mairesses du Nord qui représentent la population touchée et qui oeuvrent, au quotidien, à améliorer les services dans tous les domaines : eau, santé, logement, etc. Le 21 avril dernier, ces élus municipaux se sont réunis avec leurs collègues du Sud - ils étaient près d’une centaine - et ont témoigné des défis qu’ils doivent surmonter. Dans les trois prochaines années, ils devront investir plus d’un milliard de dollars dans leurs infrastructures.

C’est justement pour continuer à bien servir leurs concitoyens que les élus municipaux concernés par la mise en oeuvre du Plan Nord attendent avec grande impatience cette Société du Plan Nord.

Les signataires :

Éric Forest, maire de Rimouski et président de l’Union des municipalités du Québec

Christine Brisson, mairesse de Baie-Comeau

Manon Cyr, mairesse de Chibougamau

Monsieur René Dubé, maire de Matagami

Steve-Gamache, maire de Chapais

Gérald Lemoyne, maire de Lebel-sur-Quévillon et de la municipalité de Baie-James

Serge Lévesque, maire de Sept-Îles

Laurence Méthot, mairesse de Port-Cartier

Lise Pelletier, mairesse de Fermont

Organisations: Union des municipalités duQuébec, Société du Plan Nord

Lieux géographiques: Montréal, Québec, Rimouski Lebel-sur-Quévillon Fermont Matagami

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires