L’idée de Val-d’Or littéraire s’exporte

Myriam
Myriam Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Conçu pour rassembler les artistes et les rapprocher du public, le projet du livre Val-d’Or littéraire prend de l’ampleur et s’exportera dans les autres MRC de la région.

«Avec la Politique culturelle de Val-d’Or, nous avions un objectif: créer un projet rassembleur pour les artistes. Nous avons lancé un appel à tous pour écrire des textes avec comme thème Val-d’Or. Nous pensions en recevoir une douzaine, mais nous avons reçu 27 manuscrits de 22 personnes», se réjouit Paul-Antoine Martel, animateur à la vie rurale et communautaire de la municipalité, qui signe aussi la préface du livre.

On retrouve des auteurs établis comme Anne-Michèle Lévesque, Denys Chabot, Daniel St-Germain et Stéphane Laroche, des novices et des gens avec aucun livre publié à leur actif. «Plus le temps avançait, plus le projet prenait de l’ampleur. Les Éditions du Quartz ont eu vent de cette idée et ont décidé de publier le livre», mentionne M. Martel.

L’idée de départ a tellement plu qu’elle fera boule de neige ailleurs dans la région. «Les Éditions du Quartz souhaitent renouveler le projet dans les autres MRC du territoire. Val-d’Or devient instigatrice, c’est flatteur», assure Paul-Antoine Martel.

Le processus

Pour mener à terme ce projet, dont le lancement s’est tenu le 3 mai dernier, la tâche a été colossale, mais plaisante.

«Un comité a analysé les textes reçus et en a sélectionné 17 de 13 auteurs. Ces derniers ont aussi participé. Comme le but était de les faire se rencontrer, chacun a lu et corrigé les textes des autres. Les novices étaient très heureux d’obtenir des conseils de gens d’expérience», fait valoir l’animateur à la vie rurale et communautaire.

On retrouve dans ce recueil des poèmes, un essai, des textes de chansons, des nouvelles, le tout inspiré de Val-d’Or. «Certains évoquent Val-d’Or de front, d’autres l’utilisent comme trame de fond, avec l’action dans un quartier de la municipalité. Pour être choisis, les gens devaient être des citoyens de cet endroit», rappelle Paul-Antoine Martel.

Même si le livre regroupe 13 des 22 personnes ayant soumis un manuscrit, l’aventure ne s’arrête pas là pour les gens non sélectionnés. «Nous entrerons en contact avec eux. Si on leur a donné le goût d’écrire, on leur donnera peut-être un autre élan pour les inciter à continuer», conclut M. Martel.

Pour lire le texte sur l'une des auteures, Lucille Bisson.

Organisations: MRC

Lieux géographiques: Val-d’Or

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires