Gilles Chapadeau tenté de plonger

Dominic
Dominic Chamberland
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si Marc Lemay a décidé de laisser faire, le syndicaliste Gilles Chapadeau dit poursuivre sa réflexion et semble bien tenté de plonger dans l’aventure de la politique provinciale.

Gilles Chapadeau

Pressenti pour se présenter à l’investiture du Parti québécois dans le comté Rouyn-Noranda/Témiscamingue en vue des prochaines élections, le conseiller régional de la FTQ dit encore soupeser le pour et le contre.

 «J’ai eu une bonne conversation avec Pauline Marois (la chef du PQ) à son bureau de Québec et elle m’a invité à me présenter. J’ai aussi rencontré la direction de la FTQ à ce sujet, a indiqué M. Chapadeau. Je n’ai pas complété ma réflexion, mais les appuis sont là et les réactions sont positives. C’est une question par rapport à mon travail, de voir comment je pourrais laisser les dossiers. Il s’agit de bien attacher les choses», a-t-il raconté.

"Une suite logique"

À la lueur de ses propos, devenir député provincial s’inscrirait bien dans le cheminement de carrière de Gilles Chapadeau. «Ce serait une suite logique à ce que je fais depuis une trentaine d’années, a-t-il affirmé.

 «Aider les gens, c’est une grande partie de mon travail, je suis déjà un acteur au plan politique. En étant député, je pourrais servir davantage de personnes que je peux le faire à la FTQ. Je pourrais mettre à profit mon expérience pour toute la population du comté», a signalé M. Chapadeau.

 La décision de Marc Lemay de ne pas briguer l’investiture du PQ en 2012 ne serait pas un facteur dans la décision à venir de Gilles Chapadeau. «Je n’ai jamais pensé que Marc se présenterait, a-t-il mentionné. Je ne le voyais pas comme un adversaire, il m’avait dit qu’il allait m’appuyer si je me présentais», a précisé M. Chapadeau.

Organisations: Parti québécois, FTQ

Lieux géographiques: Rouyn-Noranda, Témiscamingue, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires