Roméo Saganash atterré par la mort de Jack Layton

Marc-André
Marc-André Landry
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Collègue et ami personnel de Jack Layton, le député Roméo Saganash a réagi en point de presse à la mort du chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, ce lundi 22 août.

Visiblement atterré par la triste nouvelle, M. Saganash a parlé d'une perte énorme pour ses proches, pour son parti et pour tous les Canadiens.

 «Le plus grand héritage que laisse Jack Layton est celui d'un politicien accessible pour tous, a-t-il lancé. L'homme que l'on voyait et entendait à la télévision ou que l'on croisait sur la rue, c'était le même à chaque fois. Il était mon idole, quelqu'un de très inspirant par sa vision, mais aussi par le temps et les efforts qu'il mettait dans son travail et pour ses convictions. Il restera toujours un modèle pour moi.»

Malgré le départ de son chef, Roméo Saganash a aussi réitéré sa volonté de continuer à travailler pour réaliser les idéaux de Jack Layton et de son parti.

«Le plus grand honneur que je peux lui rendre, c'est de continuer le travail qu'il a entamé en 2003 quand il est devenu chef et celui entamé ensemble depuis l'élection du 2 mai. Il avait une vision du Canada où personne ne serait laissé pour compte. On aurait bien sur aimé faire ce travail avec lui à nos côtés. Mais hélas, ça ne sera pas le cas. Il appartient à chacun des députés du NPD de poursuivre le travail. C'est son souhait le plus grand et c'est ce que je compte faire pour l'ensemble de concitoyens de ma circonscription.»

Détermination

Le député de Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou a rappelé les circonstances qui l'ont amené à rencontrer Jack Layton, puis à faire le saut en politique.

«Il m'a souvent demandé de se joindre à son équipe ce que j'ai décliné à chaque élection, précise-t-il. Le déclic s'est passé au moment où j'ai fait une conférence en 2006 au NPD-Québec, où il était présent. Depuis 2006, il m'appelait souvent pour discuter des enjeux au pays. Il était toujours intéressé à moi et mes idées. Il m'a souvent consulté sur plusieurs grands dossiers autochtones au pays. Ça prenait quelqu'un de déterminé pour convaincre Roméo Saganash de se lancer en politique. C'était ça, Jack Layton. J'ai été honoré de pouvoir siéger ne serait-ce qu'un petit moment avec lui en Chambre.»

Quand on lui demande quelle image de son défunt ami il retiendra particulièrement, le député parle de sa visite à Val-d'Or lors de la campagne électorale.

«On avait vu tout un contraste entre lui et Stephen Harper. Dès son entrée dans la salle, il avait pris le temps de saluer tout le monde avant de prendre la parole sur l'estrade. Cette accessibilité, c'était tout à fait lui. Nous en garderons un grand héritage», a-t-il conclu.

Voir aussi sous l'onglet vidéo, en haut de cette page, l'allocution d'ouverture de Roméo Saganash lors de son point de presse.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires