L’usine de Nemaska Lithium échappe à Rouyn-Noranda

Patrick
Patrick Rodrigue
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une immense déception, voilà ce qu’affichait le maire de Rouyn-Noranda lorsqu’il a appris que la société Nemaska Lithium avait choisi Valleyfield pour y implanter son usine d’hydroxyde de lithium, au détriment de la sienne.

Guy Bourassa, PDG de Nemaska Lithium (à droite), en compagnie du vice-président exploration, Yves Caron, sur le site du projet Whabouchi.

«Tout le monde ici, autant la Ville que le CLD et la Chambre de commerce, avait pourtant déployé de grands efforts pour faire valoir les avantages d’implanter cette usine à Rouyn-Noranda. La compagnie était elle-même venu présenter à deux reprises son projet à notre communauté d’affaires. Nous étions très enthousiastes. Disons que c’est toute une douche froide qu’on vient de recevoir. Et c’est d’autant plus décevant que nous l’avons appris par les médias.», a commenté Mario Provencher.

«Candidate sérieuse et choix logique»

Nemaska Lithium travaille actuellement d’arrache-pied pour démarrer son projet de mine de lithium Whabouchi, situé à 280 km au nord de Chibougamau. La durée de vie de la mine, dont l’entrée en production est prévue pour la fin de 2013, est évaluée à au moins 25 ans.

Trois villes avaient été ciblées par la société pour y implanter son usine de production d’hydroxyde de lithium, soit Chibougamau, Rouyn-Noranda et Valleyfield. Même si, lors d’une conférence prononcée à Rouyn-Noranda en avril 2011, son PDG, Guy Bourassa, avait qualifié Rouyn-Noranda de «candidate sérieuse» et de «choix logique», Nemaska Lithium a finalement opté pour Valleyfield.

Un Plan Nord destiné au Sud

Les raisons avancées par la société comprennent la présence d’un port, le statut de Valleyfield comme porte d’entrée de tout le réseau ferroviaire nord-américain et la présence de débouchés pour y écouler ses sous-produits au lieu de les entreposer, comme cela aurait été le cas pour Rouyn-Noranda.

«Le gouvernement Charest vante son Plan Nord, mais on a l’impression que tout s’en va vers le Sud, sans arrêter entre les deux» Mario Provencher

«Ce sont des emplois qu’on aurait apprécié avoir et qu’on aurait même dû avoir, a fait valoir M. Provencher. Nos démarches étaient pourtant réalistes et pour des projets réalisables. On ne cherchait pas à attirer une manufacture de composantes de navette spatiale, mais une usine minière, un de nos créneaux d’expertise. Le gouvernement Charest vante son Plan Nord, mais on a l’impression que tout s’en va vers le Sud, sans arrêter entre les deux.»

Deux fois en deux mois

Avec le cas de Cliffs Natural Resources, qui en mai dernier a finalement jeté son dévolu sur Sudbury pour son projet d’usine de chromite en lien avec le projet Black Thor, dans le nord de l’Ontario, c’est la deuxième fois en deux mois que Rouyn-Noranda essuie une rebuffade d’une société minière.

«Comme ville minière, nous disposons de tous les atouts. Or, notre région souffre d’une grave carence en chemins de fer de qualité, et ça fait plusieurs années qu’on le décrie. Là, ça nous revole en pleine face. Quand on parle d’atteindre 60 000 habitants d’ici 20 ans, c’est qu’on espère des projets comme ces deux usines. C’est un peu dur à avaler», a déploré Mario Provencher.

Deux prises, mais pas de retrait

Malgré tout, le maire de Rouyn-Noranda refuse de jeter l’éponge. «Oui, on a manqué deux beaux projets en peu de temps, mais ça ne veut pas dire que ce sera toujours le cas. C’est deux prises, mais je ne crois pas qu’on aura un retrait au bâton», a-t-il lancé.

Organisations: CLD, Chambre

Lieux géographiques: Rouyn-Noranda, Valleyfield, Chibougamau Plan Nord Black Thor Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marc
    18 juillet 2012 - 08:58

    C'est louche... on devrait mettre un homme là-dessus!!!

  • J. D.
    18 juillet 2012 - 07:39

    Très décue, mais avec notre beau gouvernement, pas surpris. Il n'y aurait pas une histoire de subvention déguisé la dessous. Électoralement c'est plus payant Valefield.