Québec garantit un prêt de 60 M $ à Québec Lithium

Martin
Martin Guindon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le gouvernement du Québec a confirmé, lundi, une garantie de 60 M $, par l'entremise d'Investissement Québec, sur un prêt de 75 M $ contracté par Québec Lithium. L'entreprise complète ainsi le financement d'environ 250 M $ nécessaire à la réalisation de son projet de mine de lithium à La Corne.

L'annonce a été faite par le ministre régional Pierre Corbeil, au nom de son collègue Sam Hamad, ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, directement sur le site de la mine, dans le bâtiment qui accueillera le concentrateur. La compagnie avait toutefois déjà fait connaître cette garantie de prêt en février dernier.

«Ce matin, c'est quelque chose d'important qui s'amorce. C'est toute la filière lithium qui prend forme (avec aussi les usines de piles Phostech de Candiac et de Bolloré à Boucherville). Le lithium qui sera produit ici servira à faire tourner des véhicules plus verts partout dans le monde. Ce projet vient renforcer notre présence dans l'industrie de la fabrication de batteries au lithium, un secteur en croissance et prioritaire pour le Québec. C'est important pour l'Abitibi-Témiscamingue et les travailleurs qui vont y trouver un emploi, mais c'est aussi important pour tout le Québec», a souligné le ministre Corbeil.

Tournée vers le développement durable

Après avoir vanté les compétences et l'expertise de la main-d'œuvre abitibienne dans le domaine minier, Charles Taschereau, vice-président Opérations, a insisté sur la volonté de son entreprise d'être un chef de file en matière de développement durable.

«Par exemple, au niveau social, nous avons créé des liens étroits avec tous les groupes concernés, que ce soit les Premières Nations, les municipalités environnantes, les riverains du lac Legendre et les gens du Mont-Vidéo. Notre comité de suivi est en place depuis plus de six mois et sera là pour toute la durée de vie de la mine et même au-delà», a-t-il fait valoir.

Le PDG Peter Secker a remercié le gouvernement du Québec et les milieux local et régional pour leur soutien qui permettent à l'entreprise d'aller de l'avant avec le projet. Il a rappelé que le lithium s'inscrivait dans l'important virage qui s'amorce vers la production d'une énergie plus verte dans le monde. Son entreprise prévoit générer 12 pour cent de la production mondiale de lithium.

La transformation à La Corne

Charles Taschereau a rappelé que le projet de Québec Lithium s'avère unique dans le monde. «Nous allons extraire le minerai, en faire un concentré et ensuite le transformer en carbonate de lithium. Ailleurs dans le monde, le concentré est normalement envoyé dans une autre usine, souvent même dans un autre pays, pour la transformation en carbonate», a-t-il expliqué.

Le député d'Abitibi-Ouest et vice-président de l'Assemblée nationale, François Gendron, s'est réjoui de cette annonce. «C'est très intéressant, parce qu'il s'agit d'un projet très respectueux des valeurs du milieu. Presque tout a changé dans ce projet depuis le début. C'est impressionnant de voir une écoute aussi extraordinaire d'une entreprise auprès des gens du milieu. Ils souhaitaient ce projet, mais ils avaient aussi des préoccupations», a-t-il indiqué.

«C'est une très belle annonce, a renchéri pour sa part le maire de La Corne, Michel Lévesque. Nous avons des rencontres tous les deux mois pour régler des problèmes. Ils ont des ententes avec les gens du lac Legendre et du Mont-Vidéo. On a déjà des retombées dans notre milieu au niveau de l'emploi. Quant aux taxes, on ne devrait commencer à en percevoir que dans deux ou trois ans, mais on a déjà des projets en tête.»

Plus de 250 emplois

La construction de la mine fait déjà travailler une centaine de personnes, nombre qui devrait doubler à la fin de juin. Québec Lithium prévoit démarrer ses opérations à la fin de 2012 et entrer en production commerciale au printemps 2013. Quand elle aura atteint sa vitesse de croisière, un an plus tard, la mine créera 200 emplois directs et environ 50 en sous-traitance. Elle prévoit opérer pendant au moins 15 ans.

Organisations: Premières Nations, Assemblée nationale, Québec Lithium Investissement Québec

Lieux géographiques: Abitibi-Témiscamingue, Abitibi-Ouest, La Corne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires