Tourisme: la région fait de l’oeil aux Européens

Myriam
Myriam Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En plus d’attirer les touristes français dans la région l’hiver avec les excursions en motoneige, Tourisme Abitibi-Témiscamingue mise sur le long terme pour les inviter, même l’été.

Le Parc national d’Aiguebelle demeure un incontournable à visiter en Abitibi-Témiscamingue. (Photo: Patrick Rodrigue)

«En nouveauté cette année, nous travaillons avec le réseau distributeur, dont les agences de voyage, pour cibler les touristes de la France. C’est vraiment un projet à long terme. Des autobus plein ne débarqueront pas demain matin, a précisé Stéphanie Lamarche, directrice marketing et communications de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

«Ces touristes européens recherchent les grands espaces, la nature, tout ce dont on a. Mais ce marché ne représente que 2 pour cent. On garde le cap sur la clientèle du Québec et de l’Ontario», a-t-elle soutenu.

Mme Lamarche mise aussi sur la population de la région pour attirer les visiteurs. «Les gens d’ici sont les meilleurs ambassadeurs. S’ils font une mauvaise presse, cela ternit notre image et notre travail. Mais comme les sites et les attraits se renouvellent, les citoyens visitent beaucoup la région, a-t-elle rappelé. Mettre en place des beaux attraits, on le fait avant tout pour nous. Pour notre qualité de vie.»

Des pubs télé

L’équipe de Tourisme Abitibi-Témiscamingue a présenté sa campagne de promotion estivale à Ville-Marie, le 6 juin. En plus des modifications majeures apportées au site internet (www.tourisme-abitibi-temiscamingue.org), l’organisation compte sur deux publicités qui passeront à la télévision sur les grandes chaînes, pour montrer la région.

«Le comédien connu Martin Héroux (originaire de Ville-Marie) était très heureux qu’on l’approche pour les publicités. Il est très professionnel, a estimé la directrice marketing et communications. Martin présente la région à demi-mot. Il laisse planer le mystère et il invite les touristes à venir passer de vraies vacances en Abitibi-Témiscamingue.»

Ces annonces visent deux clientèles: l’explorateur et l’amateur de plein air. «À la suite d’études, on connait le profil de ces personnes, où les rejoindre et ce qu’elles veulent. Une publicité traite des grands espaces, pour les amateurs de plein air, et l’autre de découvertes de la région», a relaté Stéphanie Lamarche.

Cette dernière ne sait pas encore les impacts des manifestations à Montréal sur les attraits touristiques de la région. «C’est la grande question de l’heure. Il y a beaucoup d’inquiétudes sur le tourisme à Montréal. On verra comment cela va se traduire ici. Mais pour l’instant, je ne peux pas dire qu’il y a plus de réservations à cause de cela. On connaitra les impacts à la fin de la saison, s’il y a lieu», a conclu Mme Lamarche.

Organisations: Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Lieux géographiques: France, Québec, Ontario Ville-Marie Montréal Abitibi Témiscamingue

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires