Année difficile pour la mine Kiena

Patrick
Patrick Rodrigue
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La situation est cependant rétablie pour 2012

Des teneurs en or moins élevées et des éboulements survenus dans deux chantiers au cours des six premiers mois de l’année ont entraîné une baisse marquée de la production en 2011 à la mine Kiena. La situation serait cependant en voie d’être rétablie.

En 2011, des événements imprévus ont perturbé les travaux de mise en valeur au complexe Kiena, laquelle était déjà critique selon Wesdome. La situation est maintenant en voie de se rétablir.

C’est ce que révèlent les résultats annuels de Wesdome. La production annuelle s’est ainsi chiffrée à 19 516 onces d’or à partir de 255 311 tonnes de minerai d’une teneur moyenne de 2,4 grammes d’or par tonne. En 2010, le complexe minier de Val-d’Or avait plutôt produit 32 162 onces d’or à partir d’une quantité à peine plus élevée de minerai, soit 285 527 tonnes. Ce minerai affichait cependant une teneur moyenne de 3,5 grammes d’or par tonne.

La société minière affirme avoir résolu les problèmes qui affectaient la mine en 2011. Cette dernière serait d’ailleurs en voie de rattraper ses retards de développement. Selon les estimations de Wesdome, le complexe Kiena devrait produire environ 23 000 onces d’or en 2012 à partir de 300 000 tonnes de minerai d’une teneur moyenne de 2,4 grammes d’or par tonne.

Le premier trimestre devrait permettre à la mine de remonter la pente. Wesdome tire en effet profit du prix élevé de l’or dans un contexte où la Kiena doit traiter de faibles teneurs à des coûts d’exploitation élevés. Le rattrapage devrait prendre réellement son essor lors de la deuxième moitié de 2012, alors que la production se déplacera dans des zones à plus haute teneur.

Lieux géographiques: Mine Kiena, Val-d’Or, Complexe Kiena

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires