Trois éperviers sauvés d’une mort certaine

Martin
Martin Guindon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Refuge Pageau a relâché trois éperviers bruns, le 15 septembre. Ceux-ci ont été sauvés par un citoyen de Val-d’Or, qui a eu la présence d’esprit de leur porter secours.

«Le monsieur a coupé un arbre et il s’est rendu compte, une fois l’arbre à terre, qu’il y avait des bébés oiseaux de proie. Grâce à sa présence d’esprit, ils ont été sauvés d’une mort certaine», estime Félix Offroy, du Refuge Pageau.

Ce dernier rappelle que dans une telle situation, la chose la plus sage à faire est d’abord d’observer si la mère est à proximité. S’ils semblent seuls et sans défense, il est alors préférable de contacter les agents de la faune ou le Refuge Pageau.

Trois stages

Les oisillons éperviers étaient âgés d’une quinzaine de jours et ont été conduits au Refuge au début du mois d’août. «Ils étaient beaucoup trop petits pour se débrouiller seuls, mais assez grands pour ne pas s’imprégner de l’humain. Ils ont vécu trois stages ici, d’abord dans une petite volière pour oiseaux qui ne volent pas. Ensuite, ils ont appris à voler dans une plus grande volière. Depuis trois ou quatre semaines, ils se nourrissent de souris vivantes», explique M. Offroy.

Puis, le 15 septembre, c’était le jour de paie pour les gens du Refuge. «C’était le temps de les relâcher. Ils étaient prêts et on est dans la période de migration vers le sud. Pour nous, c’est la paie quand on les relâche. On a réussi notre mission», fait valoir M. Offroy.

À TV5

Par ailleurs, les gens qui regardent l’émission 30 millions d’amis sur les ondes de TV5, pourront voir un reportage au sujet de ces éperviers bruns. Ils étaient de passage au Refuge quand les oiseaux ont été changés de volière.

Organisations: Refuge Pageau

Lieux géographiques: Refuge Pageau, Amos

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires